Tout savoir sur les capteurs inductifs

L’utilisation des capteurs inductifs est très courante dans des environnements réputés difficiles. Ils servent à mesurer la vitesse ou la position d’un objet métallique. Identifier les différents types de capteurs, leur fonctionnement, leurs avantages et leurs limites, c’est tout le sens de cet article rédigé grâce à l’éclairage de nombreux spécialistes du domaine.

Catégorisation des capteurs Il existe trois types de capteurs inductifs en fonction des usages. La première catégorie, ce sont les capteurs de proximité. L’impulsion électrique reçue par l’appareil enclenche la circulation d’un courant alternatif à l’intérieur de la boucle. Leur utilisation est très répandue dans les applications industrielles.
La seconde catégorie, ce sont les capteurs à inductance et à réluctance variable. La production d’un signal électrique tenant compte du déplacement de la cible est une de leurs caractéristiques. La mesure des déplacements des pistons cylindriques contenus dans les systèmes pneumatiques est une de leurs missions.
Enfin, la troisième catégorie, ce sont les synchro machines. Malgré leur rareté sur le commerce, elles jouent aussi le rôle de détecteurs inducteurs. Elles fonctionnent de façon rotative et la mise en place d’une connexion électrique entre les différentes parties est nécessaire.

Fonctionnement
Trois variétés de capteurs inductifs sont disponibles sur le marché. Ce sont les capteurs RVDT, LVDT, et les résolveurs. Leur utilité consiste à montrer comment la mesure du couplage inductif peut varier entre les bobines. Celles-ci prennent souvent la dénomination « enroulements ».
Un capteur inductif LVDT permet de mesurer la vitesse d’une tige en métal lorsqu’elle traverse l’alésage des enroulements. La mesure des capteurs RVDT et des résolveurs concerne le rotor. Ce dernier tourne en fonction des enroulements placés sur sa périphérie.
De nombreuses applications utilisent ces accessoires. C’est le cas notamment des systèmes de commande utilisés dans l’aérospatiale pour contrôler la vitesse de rotation du moteur, des ailerons ou encore le niveau du carburant.

Forces et faiblesses
La robustesse des capteurs inductifs ne fait pas débat. Elle est étroitement liée à la nature de leurs composants. Ce sont essentiellement des pièces en métal et des bobines enroulées. Il est cependant difficile de comprendre la rareté de leur utilisation. Pourtant, ils sont réputés d’une très grande fiabilité.
Les experts croient savoir que la robustesse de ces capteurs est à la fois une force et une faiblesse. En effet, s’il est vrai qu’ils allient précision, fiabilité et robustesse, force est de constater que le volume, l’encombrement et la lourdeur qui les caractérisent sont de véritables inconvénients.
Par ailleurs, le recours aux matières premières spécifiques et le souci de précision qui entoure la fabrication des bobines alourdissent considérablement les coûts de production. La difficulté de spécification des capteurs inductifs par les bureaux d’études est une autre raison pouvant justifier leur faible utilisation.



Tags:
452 Mots

À propos de moi

Une référence en électroniques Avec l’émergence de l’ère du numérique, le monde électronique est devenu comme le trait d’union entre le monde des machines classiques serrées avec des vices et des boulons, et le monde des Smartphones, de l’intelligence artificielle et des machines modernes gérées par des puces et des applications numériques. Ce blog vous aidera donc à vous connecter et à rester à jour tout en profitant de vos connaissances classiques. Dédié à tout ce qui concerne l’électronique, vous trouverez dans ce blog des informations, des nouveautés, des idées, des solutions, des conseils et plein d’astuces et de références qui vous aideront à vous initier et à améliorer vos connaissances et pratiques en électroniques.

Rechercher

Derniers Articles

Tout savoir sur les capteurs inductifs
19 February 2021
L’utilisation des capteurs inductifs est très courante dans des environnements réputés difficiles. Ils servent à mesurer la vitesse ou la position d’u